17/11/2017

Deemoz, tester avant d'acheter

De nombreux articles high tech sortent sur le marché chaque mois. Il n'est donc pas toujours évident de savoir lequel est le plus adapté à ses besoins. Pourquoi alors ne pas les tester avant de les acheter ?

 

Deemoz, une plateforme pour tester les produits avant de les acheter :

office-620823_640.jpgCette plateforme a été créée en 2014 pour mettre en relation des acheteurs avec des personnes qui possèdent déjà les objets tant convoités. En réalité, le principe est très simple, il s'agit de tester des objets high tech de particuliers afin de pouvoir découvrir toutes ses fonctionnalités en toute tranquillité. La plateforme vous met très simplement en relation avec des personnes possédant l'objet et vous pourrez vous rendre à son domicile pour le tester ou bien dans un café par exemple si vous préférez.

Une carte disponible sur le site internet Deemoz vous permet de visualiser des personnes près de chez vous chez qui vous pourrez vous rendre. La communauté compte déjà plus de 1000 membres prêts à vous accueillir. La plateforme s'adresse tant aux acheteurs qu'aux possesseurs, vous pourrez donc vous inscrire selon le profil que vous souhaitez en indiquant si vous voulez tester ou bien si vous détenez l'objet en question.

 

Deemoz, une plateforme pour découvrir aussi des avis et les caractéristiques techniques des produits recherchés :

macbook-606763_640.jpgDe plus, sur le site internet vous pourrez découvrir de nombreux avis émis par les membres de la communauté sur le produit ainsi que toutes ses caractéristiques techniques. Si vous êtes férus des nouvelles technologies, vous avez aussi la possibilité de vous abonner au site afin de recevoir toutes les actualités et les nouveaux produits à tester.

En résumé, cette plateforme simple et conviviale vous évitera d'acheter des produits qui peuvent ne pas convenir à vos attentes et rencontrer des personnes passionnées par le high tech, comme vous.

Pour aller plus loin : http://www.frandroid.com/comment-faire/comment-fonctionne...

14:15 Publié dans conso | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2017

Que signifie l'expression "Satisfait ou remboursé" ?

Réputé dans sa grande répartition, la notion « satisfait ou remboursé » s’élargit actuellement et touche certains projets immobiliers. Détection d’une idée protectrice pour les acheteurs. Cet article contient une information supplémentaire sur le concept en question.

marketing-2486527_640.jpg

 

Quelle est la définition de ce terme

 

Avant, il s’agissait d’une théorie qui s’emploie en général dans le domaine commercial et qui s’applique souvent dans les offres de vente en ligne. Dans ce concept, l’acheteur a le droit de réexpédier le produit qu’il vient d’acheter et de demander un remboursement auprès du vendeur s’il n’est pas satisfait des offres que ce vendeur lui a envoyées, ou seulement si les produits ne correspondent pas à ses attentes.

Si la mention "Satisfait ou remboursé" n'est pas obligatoire, elle rejoint ou elle est l'équivalent de la notion de droit de rétractation, mais j'y reviendrai plus tard... La mention "Satisfait ou remboursé" propose généralement une période plus grande que le simple droit à la rétractation, d'où sa mise en avant marketing très courante.

 

« Satisfait ou remboursé » avec sa valeur légale

 

club-2492011_640.jpgComme ce qui a été défini précédemment, cette disposition permet au client de refuser de prendre une décision d’achat jusqu’à la période indiquée de rétractation. Comme il s'agit généralement d'une promotion marketing qui va au-delà du droit de rétractation, il convient à l'acheteur de bien lire les conditions comme garder un justificatif d'achat, le packaging du produit acheté (carton, étiquette, emballage...).

La mention "Satisfait ou remboursé" implique donc des mentions légales et contrôlées qui doivent comporter la procédure et les conditions à suivre pour qu'elles soit applicable par les deux parties. S'il s'agit d'un achat sur Internet, alors l'article est souvent à renvoyer aux frais de l'acheteur.

Pour en savoir plus : http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1550929/rapporte...

 

14:09 Publié dans conso | Tags : conso | Lien permanent | Commentaires (0)